Cet extrait du poème de Max Rippon, enfant de Marie-galante, notre pays invité à cette 24ème édition de la Fête du crabe est une sollicitation affectueuse et amicale adressée à tous les amoureux du Terroir qui savent pouvoir vivre à Morne-À-L’eau, au cours de cette semaine pascale, ’authenticité de la Guadeloupe, à travers sa cuisine, ses paysages, ses traditions, sa population.

Pour l’Authenticité des recettes culinaires qui te feront déguster le crabe à toutes les sauces autour d’un punch serré des Tropiques… Viens

Pour l’Authenticité des chars à boeufs dont le balancer dans les traces du crabe, te feront découvrir l’arrière pays de la canne au sucre brun autant que la peau brune des travailleurs, dirait Guy Tyrolien, … Viens

Pour l’Authenticité des embarcations traditionnelles des pêcheurs locaux qui te feront descendre le canal des Rotours, creusé en 1827, à l’époque où le sucre et l’eau étaient en lyannaj… Viens

Viens à cette fête pays, au royaume des Krabiyèlè, ces pêcheurs de crabe, qui tels des apôtres, pêcheurs d’hommes te convertiront à l’art de capturer le crabe, pour ensuite l’attacher grâce aux techniques éprouvées depuis la nuit des temps.

Viens danser et chanter les airs traditionnels du pays Guadeloupe au rythme effréné du Gwo-ka et celui des refrains populaires.

Viens faire famille avec nous tous, réunis autour du crabe qui nourrissait les libres et non libres avant 1848

Pour t’enivrer jusqu’à la démesure, comme dirait la poétesse mornalienne, Florette Morand, des effluves et des saveurs des mets du pays, dans le chatoiement des costumes de nos belles créoles…Viens, car la Fête du crabe reste celle des palais gourmands mais aussi, celle des jeux, des courses d’ânes, celle du concours de mangeurs de crabe et des artisans qui te donneront le souvenir impérissable à emporter et à conserver de la fête. Viens !

Viens à Morne-À-L’eau, le Dimanche de Pâques, si tu veux vivre la famille de Guadeloupe .

Viens, tout le pays sera là !